Le SNUipp-FSU et la FSU renforcés par le vote des personnels

mercredi 9 novembre 2011
par UA

Alors que dans les couloirs ministériels, mais également dans d’autres organisations syndicales, certains rêvaient d’un affaiblissement significatif de la FSU et de ses syndicats, le vote des personnels dans toutes les élections ont conforté notre première place. Cet un échec pour tout ceux qui espéraient changer les équilibres.

La forte mobilisation des militants du SNUipp-FSU a permis ce résultat. Nous constatons que les enseignants accordent toute leur confiance au syndicalisme unitaire, offensif et porteurs de propositions pour la transformation de l’école. Il reste que la nouvelle modalité de vote et le calendrier imposés ont favorisé une baisse importante de la participation.

Nous vous joignons une première analyse de ce scrutin. Nous avons mis sur l’Intranet des tableaux et de cartes aidant à l’analyse plus précise à la disposition des sections départementales.

Force est de constater que si le vote des enseignants s’appuie fortement sur le facteur proximité, la plupart des électeurs qui ont fait le choix de voter SNUipp-FSU pour la CAPD a prolongé son vote pour la CAPN. De ce point de vue, les écarts entre ces deux scrutins se sont encore réduits. De même, le vote SNUipp-FSU a constitué aussi une vraie force d’appel pour les votes CTA et CTM dans un nouveau périmètre électoral différent des CAP, donc peu comparable.

L’essentiel pour nous est d’analyser collectivement ces élections pour en tirer les enseignements sur l’évolution des rapports des enseignants avec l’objet syndical. Ce scrutin nous invite aussi à mener une réflexion sur les préoccupations et les attentes de nos collègues et notamment des jeunes envers le syndicalisme. Nous pourrons nous appuyer entre autre sur les nombreuses rencontres occasionnées par ces élections alors que nous constatons dans la même période une augmentation sensible de la syndicalisation.

Autant d’atouts pour développer les mobilisations engagées dans un cadre unitaire contre le budget et less mesures de rigueur inacceptables mais aussi un élan pour poursuivre notre réflexion, nos propositions pour une concrète transformation de l’école.

Les enseignants attendent que le syndicalisme fasse avancer l’école.